Vous êtes ici : AccueilNotre commune

A découvrir

Les Marais

Formation paysagère où le sol est recouvert, en permanence ou par intermittence, d'une couche d'eau stagnante, généralement peu profonde et couverte de végétations.

Les marais se forment dans des zones peu accidentées, mal drainées par le réseau hydrographique, à sous-sol imperméable, soit à proximité de cours d'eau.

L'eau d'un marais peut être fraîche, stagnante.

On y trouve des espèces végétales adaptées au milieu humide et qui varie selon la hauteur de l'eau, l'importance des périodes d'assèchement. Parmi les espèces dominantes, on peut citer les poacées (roseaux), typhacées (massettes), les joncacées (joncs), cypéracées (carex).
Les marais abritent également une importante vie sauvage : poissons et amphibiens s'y reproduisent et s’y nourrissent des millions d'insectes qui émergent de ces eaux peu profondes. Hors de l'eau, ces insectes servent aussi de ressource alimentaire aux oiseaux et chauves-souris jusqu'à plusieurs kilomètres de la zone, jouant un rôle essentiel sur la faune locale. C'est une région où l’eau est le principal facteur qui contrôle le milieu naturel et la vie animale et végétale associée. Elle apparaît là où la nappe phréatique arrive près de la surface ou affleure ou encore, là où des eaux peu profondes recouvrent les terres.
La loi sur l'eau définit les zones humides comme «les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année». 

"Source bleue" : légende et réalité

Romantique est le marais avec ses eaux vives, celles de la rivière « La Rasse » :

Ses chemins de promenade sont appréciés des sportifs et des personnes qui recherchent la détente, et aussi  ceux ou celles qui aiment découvrir la faune ou la flore.

Mais le Marais c’est aussi et surtout les sources de légende cachées dans les frondaisons  connues par quelques personnes seulement.

Les sources bleues dont nymphes et naïades sont toujours les gardiennes de ces jardins secrets.

On raconte qu’un berger s’y serait noyé mais la réalité parait plus proche.Vers 1912, un homme qui voulait sauver son chien  a disparu avec lui.

Les débits et petits geysers sont variables selon les saisons ou les pluies.

La conjugaison des fonds et le soleil qui filtre à travers les arbres font que le bleu est plus ou moins intense.

La vie de nos ancêtres étant de rechercher les points d’eau, des vestiges GALLO ROMAINS qui s’y trouvaient encore il y a une quinzaine d’années, ont disparu avec la création des bassins de décantation qui ont  détruit la plus grande des sources.   

L'Écluse

Les écluses sont des ouvrages d’art  qui permettent aux bateaux de franchir les différences de niveau des cours d’eau ainsi que les barrages construits par l’homme.

Une écluse est généralement composée de :

  • deux portes
  • un sas entre les deux portes
  • un bief amont
  • un bief aval

Les premières écluses connues remontent au XIème siècle en Chine. Elles étaient constituées de simples portes ” guillotines”, difficiles à manoeuvrer et ne pouvant être installées sur des profondeurs importantes.
Elles ont été améliorées en Europe au XVème siècle, notamment en Italie où Léonard de Vinci aurait inventé le système de ” ventelles” ( appelées maintenant des ” vannes”), soit les ouvertures à la base des portes permettant l’entrée ou la sortie de l’eau.

C’est au même moment qu’a été inventée la porte ” busquée “, formant un angle qui s’oppose au courant et offre ainsi une plus grande résistance.

L'écluse de Thun l'Eveque se trouve sur l'Escaut.

Pour tous renseignements:

Voies Navigables de France
Ecluse de Thun
Rue du moulin
Tel : 03 27 37 92 14

Le poste de l 'écluse

Cliquez sur l'image pour zoomer
Poste de l'Ecluse
Cliquez sur l'image pour zoomer
Portes de l'Ecluse
Cliquez sur l'image pour zoomer
Vue du pont avec l'Ecluse
Cliquez sur l'image pour zoomer
Péniche dans l’Écluse

L'Escaut

L'Escaut prend sa source près de Gouy dans le Département de l'Aisne, au sud de Cambrai, puis traverse le Département du Nord, la Belgique et les Pays Bas avant de se jeter dans la Mer du Nord. Le cours de ce fleuve est marqué par un dénivelé très faible pour un débit néanmoins relativement puissant.

A l'aval de Cambrai, avant d'être rejoint par la Sensée à Hordain, l'Escaut canalisé longe des prairies inondables avec un grand nombre d'habitats caractéristiques des zones humides (fossés, mares, vasières, roselières, saules têtards), accueillant des espèces végétales ou animales typiques de ces milieux. De nombreux oiseaux y font halte pour se restaurer et se reposer lors de leurs migrations pré et post nuptiales. Dans ce secteur de marais et de prairies humides, traversé par le vieil Escaut, la Sucrerie Tereos Beghin Say a créé une série de bassins de décantation le long du Canal de l'Escaut sur le territoire des communes d'Escaudoeuvres, Ramillies, Eswars, Thun Saint Martin, Thun l'Evêque et Iwuy.

L'ensemble du site, en raison de ses qualités écologiques a été répertorié comme Zone Naturelle d'Intérêt Faunistique et Floristique de type I, dites des Marais de Thun l'Evêque et des bassins d'Escaudoeuvres. Il est l'un des cœurs de biodiversité majeurs du Cambrésis avec des enjeux très fortement liés à l'avifaune lors des déplacements migratoires dans une vallée marquée par l'orientation Nord Est-Sud Ouest.

Le Cambrésis, réputé pour son patrimoine et ses lieux de mémoire, recèle aussi des petits coins de paradis verdoyants qui invitent à la balade familiale. À partir de Thun-l'Évêque, le canal de l'Escaut et ses chemins de halage donnent envie de faire une pause dominicale, un pique-nique, une longue balade à pied ou à vélo, un jogging, l'essentiel étant de s'éloigner du tumulte pendant quelques heures... L'eau en apparence claire abrite des cols-verts, des poules d'eau et un tas d'animaux qui vivent ici en toute quiétude. Les clapotis apaisent et le chemin bordé d'arbres et de fleurs sauvages soulage les esprits les plus stressés. L'Escaut s'offre sous son plus beau jour pour peu que le soleil pointe son nez.

Les parcours pedestres

Le temps d'une matinée, parcourez la campagne au cours d'une randonnée pédestre.

Au sein de la commune trois parcours sont proposés au départ de différentes rues :

  • Rue FRANÇOIS, Chemin LOUIS (aller-retour) : 1, 3 kms environ 20 minutes
  • Chemin BRANTIAU , Rue MARISSON, Rue MENDRESSE : 1,5 kms environ 30 minutes
  • Chemin de BRANTIAU, Moulin à Moutarde, Rue FRANÇOIS : 5 kms environ 1 H 30

 

 Plan, indications des distances et du temps de marche.

Panneau de différentes rues du parcours

Le stade

Le samedi 21 septembre 2013 à 11 heures, le village inaugure son nouveau

complexe sportif « Thierry-Roland »

qui a été aménagé à l’entrée de la commune, rue Roger Salengro.

Celui-ci a été inauguré  en présence de nombreuses personnalités des mondes politique et sportif, de la veuve, du fils et de la belle-fille de Thierry Roland.

Comme le confie le maire Jacques Denoyelle, ce projet a très vite été engagé en constatant le manque d’équipements sportifs à disposition des jeunes de Thun-l’Évêque et des villages avoisinants.

Il a fallu du temps par rapport au relief du terrain, bouger beaucoup de terre, et ensuite réaliser les travaux d’aménagement d’un terrain de football homologué et d’un plateau multisports, flambant neuf.

Aujourd’hui, il reste à réaliser les vestiaires ; c’est prévu. Désormais les jeunes ont leur terrain, les élèves de l’école des Prés leur plateau sportif et, d’ailleurs, un nouvel accès piétonnier a été créé pour éviter aux enfants d’emprunter la rue Salengro et pour les protéger de la circulation. 

 Télécharger le plan DE LA CREATION D'UN TERRAIN DE FOOTBALL ET D'UN TERRAIN HAT-TRICK MULTISPORTS

Terrain Football

Secteur pavé le chemin de Brantiau

Un chiffre pour commencer :

220 kilomètres de routes pavées dans un arc balisé entre les villes de Cambrai, Le Cateau-Cambrésis, Valenciennes, Denain, Douai, Lille et Roubaix…

Un grain de poussière au regard des vingt-sept mille kilomètres de voies diverses recensés pour le seul département du Nord, selon les estimations rapportées par le président des « Amis de Paris-Roubaix », François Doulcier. « On mesure l’importance de leur préservation », souffle ce diplômé de mécanique devenu expert en pavage par la force des choses et de la passion.

Depuis 2010, plusieurs courses cyclistes passent par le chemin de Brantiau célèbre pour ses pavés. 

Cliquez sur l'image pour zoomer
Emblème du Secteur de Pavé
Cliquez sur l'image pour zoomer
Entrée du secteur pavé

Contacter la commune

Plusieurs moyens pour contacter la commune

Par téléphone

03.27.37.92.09

Par fax

03.27.81.19.64

Horaires d'ouverture

  • Lundi : 9h-12h et 14h-17h
  • Mardi / Mercredi : 9h-12h et 14h-18h30
  • Vendredi : 9h-12h et 17h-18h30
  • Samedi : 10h-12h

Se rendre en mairie

379 rue Roger Salengro
59141 Thun l'Eveque

Ecrire à la commune